IMG_3764_edited.jpg

 L'histoire de Coucy

"Roy ne suis, ne Prince, ne Comte aussi, je suis le Sir de Coucy"  -  Enguerrand III de Coucy

L'histoire de la ville est intimement liée au château.

Un premier château fut construit vers l'année 920.

Le domaine fut acquis vers 1085, par Enguerrand Ier de Coucy.

De son premier mariage, il eut un fils Thomas. Ils participèrent l'un et l'autre à la première croisade.

À la mort de son père en 1116, Thomas, se montra cruel et sans foi. Il entra en guerre contre le roi Louis VI qui lui enleva en 1117 la tour de Coucy et la réduisit à une soumission complète.

A sa mort, les domaines furent partagés entre ses fils dont Enguerrand II, l'aîné, qui eut Coucy. Ce dernier continua la guerre contre le roi qui avait assiégé La Fère pendant plusieurs mois. La résistance de cette place força le roi à traiter. Enguerrand alla à la croisade de 1146 et mourut en Terre sainte.

Raoul Ier de Coucy, fils d'Enguerrand II, épousa successivement Agnès de Hainaut et Alix de Dreux, dont il eut Enguerrand III, son successeur dans la seigneurie de Coucy.

Le château d'une puissante famille.

La domination d'Enguerrand III, surnommé « le Grand », ou « le Bâtisseur », marque l'apogée de la maison de Coucy.

Affranchie en 1197 du pouvoir seigneurial, Coucy se protège, à partir du XIIIe siècle, grâce à son enceinte et à ses portes de Laon, de Chauny et de Soissons.

En 1214, Enguerrand III de Coucy participe à la victoire de la bataille de Bouvines, près de Lille, première grande bataille européenne et ciment du sentiment national naissant. Au XIVe siècle, Enguerrand VII de Coucy, grand diplomate, en fait un somptueux palais.

Un décor qui survit à sa disparition.

La terre de Coucy fut vendue en 1400. La première représentation connue du thème iconographique des Neuf Preuses, sculptée sur une cheminée monumentale aménagée à Coucy par Louis d'Orléans et publiée au XVIe siècle par Androuet du Cerceau, inspire au XIXe siècle l'architecte Viollet-le-Duc pour réaliser la cheminée de la grande salle du château de Pierrefonds.

Quatre siècles de destruction.

Démantelé en 1652, le château sert de carrière de pierres jusqu'à son acquisition par Louis-Philippe en 1829, puis par l'État en 1848. Plusieurs architectes, dont Viollet-le-Duc, se succèdent pour préserver les ruines.

En 1921, les communes de Coucy-le-Château et d'Auffrique-et-Nogent sont fusionnées sous le nom de Coucy-le-Château-Auffrique.

Au cours de la Première Guerre mondiale, l'armée allemande occupa le château de Coucy. Elle le dynamita au moment de le quitter en 1917.